Programme Pro-Vert.png

PROGRAMME PRO-VERT

Fertilisation complète de votre pelouse en quatre visites avec engrais naturel et application d’un traitement localisé contre les mauvaises herbes au besoin. De plus, un test du sol est inclus dans ce service.

 • 4 visites
 • Engrais de base organique sans phospore, grannulaire et liquide
 • Application localisée pour contrer les mauvaises herbes
 • Appels de service inclus
 • Analyse de sol
 • Respect des normes environnementales en vigueur


 CONTRÔLE DES VERS BLANCS
En mode préventif, il est possible de freiner la prolifération des vers blancs par une application rationnelle d’imidaclopride, un insecticide autorisé par le Code de gestion des pesticides. L’usage de ce produit chimique, commercialisé sous la marque Merit, est cependant réservé aux entreprises d’entretien d’espaces verts. La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOC) recommande pour sa part une limite d’une application par année combinée à trois ou quatre épandages contrôlés d’engrais. L’organisme estime par contre qu’aucun insecticide homologué ne permet d’intervenir avec efficacité à partir du moment où les dommages causés par les vers blancs deviennent apparents.

VERSBLANCS.png

arbres et arbustes.png

PROGRAMME COMPLET POUR ARBRES ET ARBUSTES
La fertilisation des arbres peut se faire par injection d’engrais liquide dans le sol. Elle peut être pratiquée au printemps ou à l’automne. Cette nutrition équilibrée permet à l’arbre, à l’arbuste ou à la haie de vivre plus longtemps, de demeureur beau, d’endurer le stress de chaleurs, de froid ou de sécheresse, d’être moins vulnérable aux maladies, aux insectes et aux intempéries. Quand vous verrez la maladie ou l’insecte ravageur, la plante est déjà affectée et probablement le sera pour des années à venir tout en infectant les autres plantes avoisinantes. La prévention des ravageurs par la bonne régie est la meilleure solution. La fertilisation produit des arbres, des arbustes et des haies plus vigoureux retenant leur feuillage plus longtemps durant la période de croissance.


AÉRATION
L’aération doit faire partie de l’entretien annuel d’une pelouse. Elle peut être effectuée au printemps et/ou à l’automne. Il n’y a aucune contre-indication à effectuer l’aération plusieurs fois dans une même saison. Ceci peut même s’avérer essentiel dans certains cas de maladies fongiques. L’aération aide à réduire le compactage causé par le type de sol, la circulation intense, le poids de la neige, etc. Pour une saine croissance de la pelouse, il est essentiel que l’eau, l’air et les fertilisants puissent atteindre facilement la zone des racines. Elle sert également à accélérer la décomposition du chaume, stimuler la croissance des racines, améliorer la tolérance du gazon aux stress environnementaux (sécheresse, gel, dégel, hiver, etc). Elle procure également un meilleur rendement des fertilisants et du contrôle de mauvaises herbes.

3.png

2.png

CHAULAGE
Epandage de chaux dolomitique granulaire sur l’ensemble du terrain qui permet de réduire l’acidité du sol et permet de rétablir l’équilibre nutritif.


DÉCHAUMAGE
Raclage en profondeur effectué de façon mécanique qui permet de réduire l’épaisseur de matières organique qui se trouve entre le sol et la surface de la pelouse. Permet à l’eau et aux éléments nutritifs d’être mieux absorbés.

1-1.png

7.png

Le hanneton européen
(ver blanc)

Le hanneton européen est un insecte nuisible des pelouses. Selon la température, la ponte a lieu de la fin juin à la mi-juillet. L’éclosion des oeufs donne des larves qui demeurent dans le sol et se nourrissent des racines de la pelouse pour hiverner dans le sol. Le printemps suivant, ce sont les mouffettes et les ratons laveurs qui soulèvent la pelouse pour se nourrir des larves.

Les conseils :

  • Maintenir la pelouse à une hauteur d’environ 8 cm.

  • Faire aérer le sol au besoin.

  • Défeutrer la pelouse si nécessaire.

  • Favoriser les micro-organismes dans le sol.

  • Faire vérifier le pH et amender au besoin.

  • Faire de la lutte préventive et observez régulièrement votre pelouse.


8.png

La punaise velue
des pelouses

La punaise velue est un insecte nuisible des pelouses. À l’éclosion, les nymphes se nourissent du feuillage et deviennent adultes en été. Les dommages apparaissent souvent durant les périodes chaudes.

Les conseils :

  • Maintenir la pelouse dense et en santé.

  • Irriguer la pelouse en périodes de fortes chaleurs.

  • Défeutrer la pelouse si nécessaire.

  • Faire de la lutte préventive et observer régulièrement votre pelouse.

  • Si les dommages persistent à la fin août, ré-ensemencez les endroits endommagés.


11.png

La pyrale des prés

La pyrale des prés est un insecte ravageur du feuillage. L’adulte est un papillon d’environ 1 cm de taille, qui se cache le jour dans la pelouse et sort la nuit lors des soirées chaudes de fin mai et début juin, pour pondre des oeufs sur la pelouse.

De petites chenilles sortent à l’éclosion
des oeufs. Elles se nourissent la nuit du tallage de la pelouse et se cachent le jour dans le feutre. Les chenilles atteignent la taille adulte vers la fin septembre et hivernent dans le feutre de la pelouse.

Les chenilles deviennent pupes au printemps suivant, ensuite adultes (papillon) pour pondre en fin mai et au début juin.

Le dommage de la pyrale est causé par les chenilles qui se nourissent du tallage de la pelouse, produisant des plaques mortes qui pourraient s’agrandir pour dépérir toute la pelouse si les chenilles sont très nombreuses.


9.png

La digitaire dans une pelouse

La digitaire est une graminée annuelle considérée comme une mauvaise herbe qui produit un grand nombre de petites semences à germination printanière. Beaucoup de pelouses sont envahies par la digitaire. Plus votre pelouse est clairsemée, plus elle est sujette à un envahissement rapide par la digitaire surtout lors d’un été chaud et sec.

Les conseils :

  • Augmenter la hauteur de la tonte.

  • Aérer le sol.

  • Réduire le feutre s’il est trop épais.

  • Fertiliser adéquatement.

  • Ne laisser pas votre pelouse se déssécher durant les périodes de grande chaleur.

  • Ré-ensemencez les zones dégarnies de la pelouse.


12.png

L’aération du sol de la pelouse

L’aération consiste à décompacter le sol afin de permettre à l’eau, à l’oxygène et aux éléments nutritifs d’y pénétrer pour aller nourrir les végétaux et organismes qui y vivent.

Les bienfaits :

  • Un très bon décompactage du sol.

  • Un enracinement en profondeur.

  • Une infiltration rapide de l’eau dans le sol.

  • Une meilleure distribution des engrais dans le sol.

  • Une meilleure vie biologique avec plus d’air.

  • Un verdoiement exceptionnel.

Les conseils :

  • L’idéal est d’aérer le sol à toutes les années.

  • Laisser les prélèvements du sol résultant de l’aération.


2.png

Le chaulage

Le chaulage réduit l’acidité du sol et permet de rétablir l’équilibre nutritif pour une meilleure nutrition végétale, aboutissant ainsi à un enracinement profond pour produire une pelouse en
santé.

Les bienfaits :

  • À neutraliser l’acidité du sol.

  • À améliorer l’assimilation des engrais.

  • À favoriser un enracinement profond.

  • À stimuler le développement des micro-organismes bénéfiques.

  • À favoriser la décomposition du feutre.

  • À améliorer la densité et la couleur de la pelouse.

Les conseils :

  • Un pH de 6,5 à 7,0 est adéquat pour la pelouse.

  • Demander une analyse du pH du sol avant de chauler.


1.png

Le déchaumage

Le feutre (appelé faussement chaume) est une matière organique qui se retrouve entre le sol et la surface de la pelouse. D’habitude, cette matière organique se décompose par les effets de l’air, de l’eau et des microbes bénéfiques du sol.

Il y a des cas où la décomposition du feutre est très lente lorsque :

  • Les microbes du sol ne sont pas actifs.

  • Le sol manque d’air.

  • La tonte est très haute et non fréquente.

  • Le sol est acide.

Il faut défeutrer la pelouse au cas ou le feutre devient épais par manque de décomposition parce que le feutre épais (s’il est plus épais que 12 mm) :

  1. réduit l’infiltration de l’eau dans le sol

  2. dessèche les racines et fait jaunir la pelouse surtout en périodes estivales

  3. augmente les maladies de la pelouse

  4. décroît la tolérance de la pelouse au froid et à la chaleur

  5. réduit l’air du sol

  6. réduit la nutrition de la pelouse

Le défeutrage améliore substantiellement la croissance en ce sens que votre pelouse devient plus belle, aura besoin de moins d’eau, sera dense dans un environnement sain et moindrement envahie par les mauvaises herbes.


10.png

Anthracnose

L’anthracnose est une maladie causée par un champignon qui infecte le gazon déjà stressé par les températures élevées et la sécheresse. Les températures favorables à l’infection se situent entre 25 et 35 degrés celcius, avec humidité relative proche de la saturation.

Une tonte trop courte, le sol compact et le feutre épais favorisent la virulence. On voit un feuillage jaune qui devient brun rougeâtre ayant de points noirs formés par les spores du champignon pathogène.

Parmi les méthodes culturales qui réduisent l’infection : ne pas priver la pelouse de l’azote avant l’infection. Mais une fois l’infection présente, l’azote devient peu efficace. Défeutrer si nécessaire. Aérer le sol compact. En plus de l’arrosage, pratiquer l’humectage de quelques minutes en journée lors des fortes chaleurs pour rafraîchir le feuillage. En cas de dommages sévères, il faudra ré-ensemencer dès la fin août.

Bannerservice.jpg